Formulaire de recherche

Accueil > Santé mentale > Définition

Définition

 

La santé mentale est une composante essentielle de la santé.

C’est un équilibre dynamique entre les différentes sphères de la vie : sociale, physique, spirituelle, économique, émotionnelle et mentale. Elle nous permet d’agir, de réaliser notre potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie et d’apporter une contribution à la communauté. Elle est influencée par les conditions de vie, les valeurs collectives dominantes ainsi que les valeurs propres à chaque personne.

Il est important de spécifier que la santé mentale est plus que l’absence de maladie. En ce sens, une personne peut vivre avec une maladie mentale et avoir un bien-être mental qui pourrait se refléter à travers des relations satisfaisantes ou un emploi épanouissant !

 

Nos postulats:

■ La santé globale est façonnée par les caractéristiques individuelles, environnementales, sociales, culturelles et économiques.

■ Le concept de santé mentale évolue au fur et à mesure de l’évolution des sociétés et des systèmes de pensées.

■ La santé mentale c’est tendre vers un équilibre (plus qu’un état fixe).

■ La capacité à trouver des moyens pour vivre les changements, les défis ou l’adversité protège la santé mentale.

■ La santé mentale résulte d’interactions entre trois piliers :
• le biologique (relatif aux caractéristiques génétiques et physiologiques de la personne),
• le psychologique (relatif aux aspects cognitifs, affectifs et relationnels)
• le social (relatif aux relations entre la personne et son environnement)

■ La santé mentale est liée tant aux valeurs collectives dominantes qu’aux valeurs propres à chaque individu.

■ La santé mentale est influencée par des conditions multiples et interdépendantes telles que les conditions :
• économiques (ex: pauvreté, distribution équitable de la richesse, etc.),
• sociales (ex : discrimination, l’accès à une éducation de qualité, etc.),
• culturelles (ex : minorités ethniques et autres minorités, etc.),
• environnementales (ex : pollution, un environnement sain, etc.),
• politiques (les lois, l’exercice du pouvoir, etc.).

■ La santé mentale est une ressource collective à laquelle contribuent tout autant les institutions sociales et la communauté entière que les personnes prises individuellement.


Par conséquent :


La santé mentale favorise la qualité de la vie des individus, des familles, des populations et des nations.
Nous estimons que l’objectif essentiel des actions menées dans le domaine de la santé mentale est d’améliorer le bien-être et le fonctionnement des populations en mettant en évidence leurs points forts et leurs ressources, en accroissant leur résilience et en stimulant les facteurs de protection individuel et social.

 

La bonne santé mentale, c'est...

Être capable d’aimer la vie:

■ Comme individu : Trouver un aspect positif dans la journée, apprécier le bonjour d’un voisin ou le sourire de l'épicier, partager un projet avec un-e collègue, sentir qu'on est bien entouré…
■ Dans la communauté : Offrir un environnement sécuritaire à ses proches, avoir accès à la culture, à des loisirs...

Réussir à mettre ses aptitudes à profit pour atteindre des objectifs:

■ Comme individu : Mettre en valeur nos qualités dans un entretien d’embauche, se fixer  de nouveaux objectifs réalistes et être capable de les revoir pour les adapter à un nouveau contexte, reconnaître nos acquis pour y prendre appui…
■ Dans la communauté : Reconnaître et encourager les acquis de notre entourage à l'école, au travail, à la maison...

Nouer et entretenir des relations avec les autres:

■ Comme individu : Engager une discussion avec une vendeuse ou un itinérant dans la rue, échanger avec ses collègues à la machine à café, prendre régulièrement des nouvelles de son meilleur chum ou de ses parents, préparer un souper pour l'anniversaire de son neveu…
■ Dans la communauté : Mettre en place des structures d'accueil, favoriser l'inclusion sociale...

Être capable d’éprouver du plaisir dans ses relations avec les autres:

■ Comme individu : Se réjouir à l’idée d’organiser un souper familial chez soi, faire des biscuits pour souligner la fête de son collègue de bureau, prendre le temps de reconnaître ce que nous aimons chez nos amis…
■ Dans la communauté : Valoriser la rencontre au-delà de la différence...

Apporter sa contribution à la collectivité:

■ Comme individu : Faire de l’aide aux devoirs dans l’école de son quartier, aider une voisine âgée à faire ses courses, apporter un soutien financier à une cause humanitaire, militer pour une cause…
■ Dans la communauté : Reconnaître et faciliter l'implication des autres...

Se sentir suffisamment en confiance pour s’adapter à une situation à laquelle on ne peut rien changer ou pour travailler à la modifier dans la mesure du possible:

■ Comme individu : Accepter l'aide qu'on peut nous apporter au cours d'une maladie, évaluer réalistement les changements possibles, s’associer avec des collègues pour mettre en place un plan d’action permettant l’amélioration d’une situation...
■ Dans la communauté : Permettre l'expression et le temps pour vivre ses émotions et s'adapter...

Développer des stratégies pour faire face au stress au travail:

■ Comme individu : Prendre des pauses, sortir sur l’heure du dîner, s’isoler quelques minutes, écouter une musique qui nous plait avec des écouteurs, respirer et d’expirer profondément et doucement pendant quelques minutes, aller jaser quelques minutes avec un collègue ou un superviseur pour clarifier une situation ou se changer les idées, faire du sport, du yoga ou de la méditation…
■ Dans la communauté : Réduire les exigences de performances, prendre les transports en commun pour éviter la congestion sur la route...

Composer avec les difficultés inévitables de la vie et se relever après avoir vécu des difficultés:

■ Comme individu : Prendre le temps de faire un deuil, s’entourer de proches et d’amis, vivre ses émotions, chercher les ressources pour nous aider, se fixer de nouvelles étapes progressivement…
■ Dans la communauté : Offrir les ressources et l'écoute nécessaire...

Être capable de demander du soutien à ses proches ou de l’aide auprès d’un organisme spécialisé dans des moments difficiles:

■ Comme individu : S’informer auprès de notre municipalité, CSSS, ligne d’écoute ou organismes communautaires pour avoir accès aux services existants, prendre du temps pour parler à un proche, participer à une rencontre de soutien, demander de l'aide pour des difficultés…
■ Dans la communauté : Faire connaître et offrir le soutien à l'école en mathématiques ou pour pelleter les escaliers de ses voisins âgé-e-s après une tempête de neige...

Découvrir des loisirs qui nous plaisent et trouver du temps pour s’y adonner:

■ Comme individu : Faire la liste des activités qui nous plaisent, s’établir un budget, regarder celles qui se trouvent proches de nous, trouver un partenaire pour se motiver au besoin, commencer par libérer une heure par semaine…
■ Dans la communauté : Offrir des loisirs accessibles et les faire connaître...

Parvenir à établir un équilibre satisfaisant entre tous les aspects de sa vie : physique, psychologique, économique, spirituel et social:

■ Comme individu : Écrire sur une feuille ce que l'on fait dans la vie et voir si nous sommes à l'aise avec ceci ou si nous nous sentons triste ou épuisé...
■ Dans la communauté : Mettre en place des structures sociales permettant de mieux vivre un équilibre...

 

 

Promouvoir la santé mentale : adopter un langage commun

 

*** Inspiré des sources suivantes
- Rapport du groupe de travail : La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes, 2000 (Irlande)
- Comité de la santé mentale du Québec, 1985
- Améliorer la santé mentale des canadiens, 2009. Explorer la santé mentale positive. Initiative sur le santé mentale de la population canadienne, Institut canadien d'information sur la santé, 2009.
- Rapport des comités de travail sur les services de santé offerts aux femmes, 1997.
- Organisation Mondiale de la Santé. Déclaration sur la santé mentale pour l'Europe :
    •    Rapport du groupe de travail : La souffrance psychique des adolescents et des jeunes adultes, 2000 (Irlande)
    •    Comité de la santé mentale du Québec, 1985.
    •    Améliorer la santé mentale des Canadiens 2009, Explorer la santé mentale positive. Initiative sur la santé mentale de la population canadienne, Institut canadien d’information sur  la santé, 2009.
    •    Rapport des comités de travail sur les services de santé offerts aux femmes, 1997
    •    Organisation Mondiale de la Santé. Déclaration sur la santé mentale pour l’Europe : relever les défis,trouver des solutions, Helsinki (Finlande), Conférence ministérielle européenne de l’OMS sur la santémentale, janvier 2005 (consulté le 13 janvier 2011). www.euro.who.int/__data/assets/pdf_file/0009/88596/E85446.pdf