Formulaire de recherche

Accueil > Santé mentale > Promotion et prévention

Promotion et prévention

Promotion de la santé mentale

Définition

La promotion de la santé mentale renvoie au processus consistant à accroître la capacité des individus et des collectivités de se prendre en main et d’améliorer leur santé mentale. Elle a pour objet d’accroître les forces, les ressources, les connaissances et les atouts en matière de santé.
Il s’agit d’une approche qui considère chaque personne dans sa globalité, peu importe son état de santé mentale ou physique.
L’efficacité de la promotion en santé mentale nécessite l’implication individuelle, collective et politique.

La santé mentale ne dépend toutefois pas que des individus. Les politiques publiques qui visent l’amélioration des conditions de vie (revenu, logement, etc.) et des milieux de vie (école, milieu de travail, conciliation travail-famille, etc.) exercent une influence importante sur la santé mentale de la population.

 

Nos postulats

■ Objectif : Accroître ou maintenir le bien-être personnel et collectif
• Moyens : Développer les facteurs de robustesses / de renforcement et les conditions favorables à la santé mentale. 
• Cibles : La population en générale et des sous-groupes en particulier
• Moments : en tout temps

■ La promotion de la santé mentale vise toutes les personnes, tout au long leur vie ainsi que les collectivités,  notamment les personnes et les groupes à risque ainsi que les personnes atteintes de maladie mentale.

■ La promotion de la santé mentale peut contribuer à la réduction de la stigmatisation et l’exclusion sociale.

■ Les facteurs de renforcement sont multiples, non exclusifs et interactifs.

■ La promotion de la santé mentale est essentielle à la santé globale de la population.  Elle peut également accroître l’efficacité des activités de prévention.

■ La promotion de la santé peut avoir une interaction à la fois sur la santé mentale et la santé physique.

■ La promotion de la santé mentale renforce les ressources personnelles des individus et le soutien du milieu. Elle peut prévenir l’émergence de problèmes de santé mentale, de problèmes de santé physique et de problèmes sociaux.

 

La promotion de la santé mentale, c'est :

Améliorer la capacité à prendre le contrôle de sa vie et de sa santé

Elle peut aider les gens à prendre en charge des situations qui affectent leur santé et à participer aux décisions concernant leur vie et leur santé.

Comme individu : Prendre conscience de ses forces, ses limites, développer sa confiance en soi et dans les autres, renforcer ses acquis, redéfinir ses priorités…
Dans la communauté : Donner accès à l'information en faisant connaître et en appliquant les droits de chacun...

 

Favoriser la résilience

La résilience est le résultat de multiples processus qui viennent interrompre des trajectoires négatives.

Comme individu : Équilibrer les différentes sphères de sa vie, déstigmatiser les fausses idées reliées à la maladie ou à certains groupes de personnes, adopter des conseils pour une meilleure hygiène de vie physique et psychique, reconnaître ses forces, ses capacités et ses difficultés...
Dans la communauté : Améliorer les facteurs de sécurité, en diminuant les injustices et en éliminant les facteurs de risque d’une mauvaise santé mentale.

 

Adopter un point de vue positif

Elle est fondée sur les atouts plutôt que sur les déficits. Elle est développée sur la base de l’autonomie et l’aide aux personnes et aux collectivités en vue de reconnaître leurs forces et d’identifier leur propre destinée. Elle fournit des ressources pour permettre cette autonomisation dans un environnement favorable.

Comme individu :S’informer sur les services d’aide et les démarches à suivre pour se faire aider, aller chercher les ressources qui nous aideront…
Dans la communauté : Souligner les bons coups des collègues, des équipes de travail dans les bulletins internes...

 

S’appuie sur des liens intersectoriels

Pour promouvoir la santé mentale, il est nécessaire de mettre en place des politiques et des programmes conjoints dans les secteurs gouvernementaux et d’entreprises incluant la santé, l’éducation, l’emploi, la justice, l’environnement, les finances, le logement ainsi que la prévention et le traitement de la maladie.

 

 

Prévention de la maladie mentale

Définition 

La prévention en santé mentale vise à réduire, voire éliminer, sinon composer avec la présence de certains facteurs ou conditions de vie qui fragilisent la santé mentale des individus, qui leur causent souffrance et troubles divers.

 

Nos postulats

■ Objectif : Réduire l’incidence des problèmes de santé mentale et empêcher la santé mentale de décliner.
• Moyens : Réduire les facteurs de risque et les conditions susceptibles d’induire des problèmes de santé mentale.
• Cibles : La population en général et des groupes ciblés.
• Moments : Avant l’apparition de problèmes de santé mentale.

■ Plusieurs facteurs qui représentent un risque important pour la santé mentale des individus sont présents dans leurs milieux ou fortement liés à leurs conditions de vie.

■ La prévention prend tout son sens et devient efficace lorsque l’on fournit aux individus et aux collectivités des moyens à l’individu et aux collectivités pour réduire les facteurs de risque ou composer avec, en vue de maintenir leur santé mentale et améliorer leurs conditions de vie.

■ L’efficacité de la prévention en santé mentale nécessite une implication politique, individuelle et collective.

 

La prévention de la maladie mentale, c'est :

 

Agir avant l’apparition des problèmes de santé mentale

C’est en agissant pour réduire les facteurs qui sapent ou qui détériorent les conditions de vie des individus que la prévention prend tout son sens (agir avant l’apparition des problèmes de santé mentale) et qu’elle devient efficace. La prévention de la maladie mentale permet, par exemple, de changer certaines conditions de vie sociales qui dévalorisent et isolent les individus, afin de prévenir la violence, la détresse, la dépression, la négligence, l’abus, etc.

 

Tenter de réduire la présence de facteurs ou conditions de vie qui fragilisent la santé mentale des individus

Ainsi, les facteurs qui représentent les plus importants risques pour la santé mentale des individus sont davantage présents dans leurs milieux de vie ou fortement liés à leurs conditions de vie, plutôt qu’à leur vulnérabilité personnelle. À titre d’exemple, on pense à la pauvreté, à l’intimidation dans les écoles, à la surcharge de travail, à la non reconnaissance au travail, aux logements insalubres.

 

Adopter des stratégies ciblées

De manière générale, ces stratégies sont ciblées, en ce sens qu’il s’agit d’interventions locales dans des milieux de vie où a été identifiée la présence de certaines conditions particulièrement dommageables pour la santé mentale des individus. Nous faisons référence ici au soutien des nouveaux immigrants par exemple, des personnes ayant perdu leur emploi ou encore des jeunes en difficulté à l’école.

 

Se quantifie et se qualifie par l’accroissement du bien-être personnel et collectif

En ce sens, la prévention ne se mesure pas uniquement par la réduction des facteurs de risque dans un milieu donné.

 
 
 
Promotion de la santé mentale - Inspiré des sources suivantes :
•    Source : BLANCHET, L. ET COLLABORATEURS (1993). La prévention et la promotion en santé mentale : préparer l’avenir, Gaëtan Morin, éditeur et le Comité de la santé mentale du Québec.
•    N. Joubert et J. Raeburn, Mental health promotion : people, power and passion, International Journal of mental health promotion, (septembre 1998), p15-22
•    Extrait de Blanchet et coll., 1999
•    Joubert, Natacha. Phd, Agence de santé publique du Canada, La promotion et la prévention en santé mentale quelques précisions, Équilibre en tête, Été 2005, vol.19, no3, Association canadienne pour la santé mentale filiale de Montréal
•    Avis scientifique sur les interventions efficaces en promotion de la santé mentale et en prévention des troubles mentaux, Institut national de la santé publique, mai 2008
•    Améliorer la santé mentale des Canadiens 2009, Explorer la santé mentale positive. Initiative sur la santé mentale de la population canadienne, Institut canadien d’information sur la santé.
•    W.J. Mussel, Warrior-Caregivers : Understanding the challenges and healing of First Nations Men (en ligne), Ottawa (Ont), Aboriginal healin Fondation, 2005. Consulté le 21 mai 2008. Internet: http://www.ahf.ca/publications/research-series
 
 
Prévention de la maladie mentale - Inspiré des sources suivantes :

•    Joubert et J. Raeburn, Mental health promotion : people, power and passion, International Journal of mental health promotion, (septembre 1998), p15-22
•    Joubert, Natacha. Phd, Agence de santé publique du Canada, La promotion et la prévention en santé mentale quelques précisions, Équilibre en tête, Été 2005, vol.19, no3, Association canadienne pour la santé mentale filiale de Montréal.
•    Agence de santé publique du Canada, La promotion et la prévention en santé mentale quelques précisions, Équilibre en tête, Été 2005, vol.19, no3, Association canadienne pour la santé mentale filiale de Montréal.