Formulaire de recherche

Accueil > Blogue > Les bénéfices du journal intime

Les bénéfices du journal intime

Les bénéfices du journal intime

Partager :

Publié le 19 July 2019

« Un journal est une longue lettre que l’auteur s’écrit à lui-même, et le plus étonnant est qu’il se donne à lui-même de ses propres nouvelles. » - Julien Green

Une citation qui en dit long sur son pouvoir étonnant!

Englobant la dimension d’analyse et d’introspection, le journal événementiel (le plus courant) va plus loin que la simple écriture d’événements et d’anecdotes. Dans ses possibilités infinies, on retrouve le reflet de celui qui l’écrit. Ainsi, l’écriture axée sur le questionnement intérieur clarifie nos buts et balise notre cheminement passé, en cours ou en devenir.

Parfois littéraire, prosaïque ou créatif, le journal offre son style particulier en plus de servir de réservoir d’idées. Les journaux de Kafka, Anaïs Nin, Carl Jung, Hubert Aquin, Anne Frank, Etty Hillesum demeurent encore aujourd’hui de véritables sources d’inspiration.

Pourquoi un journal?

- Pour se construire

- Pour se rappeler

- Pour se comprendre

- Pour se découvrir

Et peut-être même… pour se reconstruire!

Ses intérêts sont multiples : on l’étudie dans les cours de littérature, certains intervenants l’utilisent comme outil pédagogique et on lui reconnaît bien sûr de multiples vertus thérapeutiques. Au fil de l’écriture, les pensées surgissent au grand jour et l’âme se libère. On peut s’accompagner soi-même lors de situation difficile (décès, rupture amoureuse, etc.), se confier ou se déposer le temps de rebondir.

Certains préjugés sont cependant encore tenaces. On croit à tort que les diaristes ou intimistes (nomsdonnés à ceux qui écrivent leur journal) sont nombrilistes, névrosés, accrochés à leur passé. Pourtant, l’acte même de revenir sur soi, sur les événements qui nous traversent, permet un nécessaire travail de guérison sur sa dimension psychique que nul ne peut s’épargner.

Le geste d’écrire son journal développe le réflexe naturel de lutter contre l’oubli, contre le vide, contre le temps qui passe. Les feuilles de papier deviennent complices de vos espaces de vie. Le journal devient tour à tour un endroit pour rêver, pour s’attarder au rythme de votre souffle et pour donner à votre cœur le répit dont il a besoin pour continuer.

En se disciplinant à mettre les émotions et les pensées en mots, on donne ainsi prise sur les choses et cela nous aide à se sentir en contrôle. Encore une fois, l’action par l’écriture constitue un moyen sûr de préserver une bonne santé mentale en plus de sauvegarder la mémoire de vos expériences.

Cette activité s’enrichit tellement au fil des jours…et quel bonheur de le relire ces journaux (pour y constatertout le chemin parcouru) après de nombreuses années! Enfin, on peut choisir de les garder secrets, de les supprimer, de les publier sur le web ou de les partager à vos proches intimes. Qui sait, ces compagnons de route extraordinaires pourront même vous survivre et aider votre descendance à poursuivre le fil de votre humanité…


Nathalie Rondeau

Animatrice d’un atelier d’écriture en ligne

Retour...